Retour au blog

Driver universel Microsoft : La solution pour votre infrastructure Print ?

2 min de lecture

Même si les ruptures sont parfois difficiles, nous sommes toujours heureux lorsqu’une entreprise invite à se séparer des serveurs d’impression. Comme nous le faisons avec notre solution DIRECT by PrinterLogic.

Maintenant que le géant de Redmond commence à renoncer aux serveurs d’impression, c’est le moment de regarder de près cette option, et répondre à quelques points importants.

Est-ce que cela répond aux besoins d’organisation des entreprises modernes ?

En quoi cela diffère d’une vraie solution spécialisée ?

Est-ce que cela améliore la disponibilité de l’environnement ?

Est-ce que c’est totalement indépendant des plateformes et OS ?

 

Dépendance à l’écosystème Microsoft 365.

L’impression universelle nécessite un engagement complet à la plateforme cloud Microsoft 365. Il faut également des clients sous Windows 10 entreprise, et utiliser Azure AD. Déjà beaucoup de cases à cocher d’entrée.

Les entreprises à la pointe peuvent répondre à ces critères dès maintenant. Cependant, cela veut aussi dire qu’elles sont liées à cet écosystème pour le futur proche. Dans environnement de travail moderne ou la flexibilité est la règle, ce n’est pas forcément idéal.

 

Disponibilité des imprimantes limitée par le WAN.

Le talon d’Achille de beaucoup de solutions d’impression cloud est le WAN. S’il n’y a pas de connexion internet, les ordinateurs et les imprimantes ne peuvent plus parler au cloud. Et si cela arrive, personne ne peut imprimer. L’impression universelle tombe dans le même travers.

En réalité, il est même clairement indiqué dans la FAQ que cette solution n’est pas idéale si les besoins de disponibilité sont importants…

 

Les données des tâches d’impression ne restent pas locales.

La disponibilité n’est pas le seul inconvénient lié au WAN. Un autre problème évident est que les données doivent traverser le WAN. Cela veut dire que chaque tâche d’impression quitte votre réseau local pour être mis en file d’attente sur un serveur Microsoft 365.

En plus de compter un risque certain, cela peut sérieusement ralentir les impressions. Cela oblige l’impression à se battre pour de la bande passante. La conséquence des embouteillages sur votre WAN.

 

Une personnalisation très limitée…

Pour l’instant, l’impression universelle est en phase de preview. En conséquence ; il manque de nombreuses fonctionnalités importantes comme le Pull Printing et l’impression mobile.

 

Et une universalité, très sélective…

Le projet de driver universel est très récent, la promesse d’une gestion simplifiée des drivers reste donc juste cela – une promesse. Actuellement, seule une poignée d’imprimantes Canon possède le statut « Universel print Ready », le support pour les autres marques et modèles reste à concrétiser.

 

Vous l’avez compris, bien que nous soyons enchantés de voir Microsoft dépasser l’étape des serveurs d’impression, la solution choisie emporte avec elle beaucoup des faiblesses du passé.

 

Si vous souhaitez une solution éprouvée, une solution telle que DIRECT devrait être en haut de votre liste.

Pourquoi ? Parce que votre solution d’impression doit vous permettre de créer de nouvelles possibilités sans vous bloquer dans un écosystème, ni de vous faire régresser...